mardi, 30 novembre 2010

Multiculturalité !

Un de mes bons amis m'a communiqué une copie de courrier adressé le 18 novembre 2010 par Monsieur Heynen de 89 ans à J.Vrébos concernant l’émission sur la multiculturalité.

Ça me décoiffe !

Je le reproduis ci-dessous :  


 

De: Fernand Heynen [mailto:fernandheynen@gmail.com]

Envoyé : jeudi 18 novembre 2010 17:43

Objet : Vae victis !

Liège, le 18 novembre 2010

Monsieur Vrebos,

Pendant que tout s’écroule, les pauvres contribuables ont dû débourser un million d’euros pour que des « experts hautement qualifiés» discutaillent sur l’interculturalité. Sujet ridicule s’il en est ! Tout le monde sait que la culture musulmane et la nôtre sont incompatibles !

En 1974, à la tribune de l’ONU, le président de la République Algérienne , Houari Boumediene, a déclaré :

« Un jour, des millions d’hommes quitteront l’hémisphère sud pour aller dans l’hémisphère nord. Et ils n’iront pas là-bas en tant qu’amis. Parce qu’ils iront là-bas pour le conquérir. Et ils le conquerront en le peuplant avec leurs fils. C’est le ventre de nos femmes qui nous donnera la victoire »

Ou encore, dans le Figaro du 19 décembre 2006, notre «grand ami» Mouammar Kadhafi déclarait :

« Sans épée, sans fusil, sans conquêtes, les 50 millions de musulmans en Europe la transformeront bientôt en continent musulman ! »

Au vu de cela, il faut donc bien se rendre compte, que nous sommes malheureusement plongés dans un innommable bordel communautaire et dans un non moins inqualifiable lupanar interculturel.

Dans votre dernier « Controverse », on a beaucoup palabré sur ce sujet, pour pas grand-chose.

L’imam a monopolisé le crachoir. Il voulait la déchristianisation de nosinstitutions au nom de la séparation de l’Église et de l’État.

Mais, par contre, au nom du Coran, il exigeait, la liberté d’afficher ostensiblement et de nous imposer des croyances et des coutumes d’un autre âge, en revendiquant les inévitables «Droits de l’Homme» … sans les devoirs.

D’autre part, le pauvre P. Scholtès, n’a pas eu grand-chose à dire. Ce fut donc un débat déséquilibré, à sens unique. Mais sur ce sujet, peut-il y avoir controverse ?

Ainsi donc, pour leur plaire, il faudrait laïciser notre société, c’est-à-dire la déchristianiser. Supprimer les jours de fêtes à connotation catholique. Or, ces fêtes-là n’ont plus grand rapport avec la religion. Elles sont devenues, nos fêtes traditionnelles.

Pourquoi, dès lors, s’attaquer à nos traditions ?

Devons-nous renoncer aux nôtres, et accepter, sans rechigner, celles de ceux qui viennent s’installer chez nous, sans l’accord de la majorité de la population ?

On les accepte uniquement parce qu’ils apportent des voix aux partis de gauche.

Mais, jusqu’à quand…?

Jusqu’à l’épuisement final de nos pauvres moyens et de notre pauvre civilisation. Nos églises vont devenir des mosquées. Leurs bâtisseurs doivent se retourner dans leurs tombes.

Faudra-t-il donc accepter tous leurs caprices ?

L’égorgement des moutons (la SPA n’a qu’à aller se faire foutre).

Le port du voile contestataire, payé 200 € / mois par l’Arabie , ou de la burqa de carnaval, partout où bon leur semble.

Il faut leur construire des piscines privées, pour satisfaire leur désir de ségrégation, établir pour eux, des cours expurgés de biologie, d’histoire, de l’évolutionnisme…

Et quoi encore ?

Pour les derniers débarqués, nous devons leur assurer gratuitement un logement convenable ou une suite dans un hôtel, avec une consistante prime d’accueil, des soins de santé, gratos pour eux, qui n’ont jamais cotisé. Les soins payants sont réservés aux cochons de «mécréants» autochtones.

Où s’arrêtera-t-on ???

Et en plus, ils s’octroient le droit de nous contester librement et ouvertement, et même de manifester dans nos rues.

Des quartiers sont interdits à notre police !!!

Alors que pour nous la contestation est stigmatisée comme découlant du plus immonde racisme, qui pourrait tomber sous les foudres de la loi Moureau. (A 89 ans, je ne crains plus grand-chose)

Nom d’Allah, qui doit finalement s’intégrer ? Eux ou nous ?

Si nos coutumes ne leur conviennent pas, pourquoi s’acharnent-ils donc à venir s’installer dans nos frontières ? Pourquoi, ne pas aller plutôt dans les nombreux pays musulmans qui, d’après leur Coran, devrait être heureux d’accueillir leurs frères ?

Mais voilà, il y a eu, paraît-il, quelque part, un terrible «Septembre Noir» qui a exterminé des pouilleux !

Au nom de la pensée unique, on nous chante encore, sur tous les tons, que la multiculturalité nous apportera un profond enrichissement !!!Or, je constate que depuis leur débarquement, on peut régulièrement se faire détrousser ou même égorger, en rue ou chez soi, comme jadis dans la forêt de Bondy.

Notre liberté se réduit dès lors au confinement entre nos quatre murs,

derrière des portes blindées, dès la tombée de la nuit.

Quel bel enrichissement !

Par ailleurs, il serait peut-être utile que, dans nos écoles, on étudie en profondeur «L’Histoire du Déclin et de la Chute de l’Empire Romain», sujet remarquablement traité, il y a deux siècle, par Edward Gibbon. Cela reste d’une brûlante actualité.

Nous vivons, en effet, la fin d’une civilisation.

Le relâchement des moeurs, du pain et des jeux, l’invasion des barbares, le recours aux mercenaires, des discussions sans fin sur le sexe des anges …

Tout y est !

Comme on dit aujourd’hui, c’est un copié/collé de ce que nous vivons.

Bien à vous.

Fernand Heynen

Rue Henri-Vieutemps, 33

4000 Liège

 

 

 

 

Commentaires

Bravo à ce monsieur pour sa clairvoyance. En effet, nous, les Belges (Européens) nous perdons tous nos droits et avons de plus en plus de devoirs vis-à-vis de cette population qui est en train de prendre insidieusement les rennes du pouvoir et nous n'avons pas le choix car nos politiques agissent sans notre consentement et nous installent devant des faits accomplis. A quand un réveil du peuple Belge?

Écrit par : jean-Luc | jeudi, 24 février 2011

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.