vendredi, 10 octobre 2008

Un poids, deux mesures !

Criant

Quelqu'un peut-il m'expliquer dans quelle pièce on joue dans ce pays ?

Dans le dossier Fortis, les petits actionnaires sont oubliés ou sacrifiés par les opérateurs dont le gouvernement. Quelques jours plus tard, dans le dossier Dexia, le gouvernement protège l'actionnariat !

Tant mieux pour ce dernier, mais je refuse de dire tant pis pour ceux de Fortis.

Qu'est-ce qui différencie les uns des autres ?

Fortis a-t-il servi de banc d'école pour ne pas refaire les mêmes erreurs pour Dexia ?

 

Les commentaires sont fermés.