dimanche, 27 août 2006

Qu'est ce qu'elle a ma gueule ?

Avec cette photo récente, je me rend compte maintenant pourquoi ma jeune chienne Fiona est parfois inquiète, lorsque je me penche sur elle !!

 

samedi, 26 août 2006

Redécouverte

                                       Je viens de m'acheter un Ipod.  Mes enfants possèdent des lecteurs mp3 depuis belle lurette et je n'ai jamais eu ni le temps, ni l'envie de m'y intéresser. Presque par hasard, j'ai acquis ce genre d'appareil.  J'ai installé le logiciel Itunes sur le portable et j'ai rasssemblé mes cds musicaux dispersés aux quatres coins de la maison.  J'ai converti la plupart en fichiers mp4 et les ai copiés sur le lecteur de poche.  Je dispose donc maintenant dans la main (ou ma poche) de plus de 180 morceaux musicaux choisis.

Pouvoir utiliser un tel outil,  plus particulièrement, lors de mes marches quotidiennes, c'est fantastique.  

Le pied !!! (sans jeux de mots ;-))

 

lundi, 21 août 2006

Passion de toujours

Je possède une photo où, à l'âge de deux ans, je suis assis sur le réservoir de la moto de mon père, une BSA de 600 cc.

Dès l'âge de 13 ans, il m'apprit la conduite d'une moto avec changement de vitesses. A 16 ans, je roulais sur son vélo-moteur. A 22, je m'achetais ma première bécane. A 24 ans, j'ai eu un seul mais grave accident, dont j'ai gardé des "souvenirs" inoubliables. Je n'ai jamais arrêté de rouler pour autant, plus sagement peut-être, encore que ...

Vous ne pouvez pas bien vous imaginer les joies profondes que j'ai connues et que je connais encore (dans une bien moindre mesure, car la souplesse n'est plus au rendez-vous et la raison a vaincu) en conduisant un de ces destriers mécaniques.  Les voyages que j'ai vécus en Europe sont inoubliables et en particulier, dans les cols alpins. Chacun d'eux m'a laissé sur ma faim, j'ai toujours voulu en connaître plus. J'étais un cheval fou qui ne connaissait pas de limite. Le pied que j'ai pris  sur toutes ces machines !

samedi, 19 août 2006

Vanye, ma fidèle.

Deux mots sur une fidèle amie qui a disparu durant ce printemps.

Vanye, boxer de pure race, a vécu plus de la moitié de sa vie de manière misérable. Blessée à l'âge de 4 ans en montagne, elle fut soignée durant les 5 années qui suivirent et elle subit plusieurs opérations lourdes entraînant de nombreuses périodes de convalescence.

Jamais durant cette période elle ne cessa de nous témoigner un amour immense et inaltérable.  A aucun moment, elle n'a manifesté une attitude de rejet, de rancune.  Sa fidélité est restée intacte, sa confiance n'a jamais été remise en cause. Gravement handicapée, elle n'a montré aucun signe de mauvaise humeur.  Ce fut remarquable, c'est  inoubliable.  Fiona, notre nouvelle petite protégée, présente dès maintenant des attitudes similaires à celles de sa grande soeur disparue.  Le vide à combler est immense mais elle y arrivera.

Sur cette photo, le ciel sur lequel apparaît le fantôme de Vanye reflète un peu la vie qu'elle a connue : beaucoup de gris et un peu de bleu.

 

 

20:43 Publié dans Amour | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook

jeudi, 17 août 2006

Trucs et astuces pour Win XP

 

C'est fou ce que j'ai déjà pu pêcher de ficelles utiles dans ce site

http://www.astwinds.com/astuces/windowsxp.html

Je n'ai jamais eu de surprises désagréables !

Bonne pêche 

 

dimanche, 13 août 2006

Arrêt sur image de la famille

Je m'accorde un arret de réflexion sur cette photo récente de juillet 2006 qui reprend l'ensemble de la tribu sur 3 générations dans un petit resto de Froidchappelle à deux pas de chez ma fille aînée Michaële.
Lorsque j'étais enfant, je me souviens m'être disputé avec mes parents car je leur reprochais de ne pas m'avoir "fait" un frère et/ou une soeur. 
J'ai trois enfants, deux filles et un garçon, et trois petits-enfants, trois garçons, et j'en suis fier, très fier car, chacun ou chacune à sa façon m'apporte beauoup de bonheur.  Même s'il est souvent difficile de bien se comprendre  entre nous, même si à mon âge, il n'est pas toujours évident de suivre le rythme de vie des plus jeunes, ou même de bien capter leurs motivations, choix, sentiments,  peines. 
Je n'ai pas vu certains d'entre-eux grandir car je n'étais que rarement disponible. Professionnellement, je suis inactif depuis plus d'un an et j'accuse un retard considérable dans pas mal de domaines familiaux et  forcément une grande inexpérience handicapante, sans aucun doute.
J'ai du pain sur la planche (et je ne dois plus rater sa cuisson).   

samedi, 12 août 2006

Ma pension de retraite

Ce message est pour les vieux, dont je suis.

A force d'en entendre parler sur Vivacité, à la TV et de lire quelques infos dans les journaux, je me suis décidé d'aller sur le site de l'office national des pensions afin de vérifier s'il est exact qu'en trois clics, il est possible d'avoir une idée précise du montant de sa future pension de retraite.

Cela fonctionne ! 

Pour ceux que cela intéresse, aller sur http://www.toutsurmapension.be/e-pension/WelcomeAction.do

et vous serez séduit j'en suis sûr, par la facilité d'utilisation.  Maintenant, cela ne veux pas dire que vous le serez par le montant de votre future pension de retraite.

Au feu !

Impressionante cette photo récente d'un pompier en lutte contre les incendies au Portugal !

 

 

vendredi, 11 août 2006

Autres voyages récents

Le message précédent me rappelle quelques autres voyages récents et mémorables. Dans ces cas, j'ai plus facile de faire un lien avec le site web réalisé pour chacun d'eux. Fin 2004, début 2005 nous sommes allés à Venise et peu de mois après en Crète. Si vous êtes curieux, allez zieuter grâce au lien correspondant. Ca vaut le détour.

20:10 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyage |  Facebook

Le Pays Basque, aux pieds des Pyrénées

J'ai eu la chance de découvrir cet été une région de France que je ne connaissais pas. Nous sommes restés à Guéthary, village situé sur la Côte Sud Ouest de la France, dans le Golfe de Gascogne, entre Biarritz et Saint Jean de Luz. La frontière espagnole se situe à un jet de pierre. Juste après les Landes, région plate et monotone comme la Flandre en Belgique, le Pays Basque Nord est très vallonné. Nous fûmes totalement surpris par cette géographie, surtout sur nos vélos !! La végétation y est très verte, les pluies étant fréquentes. Les côtes sont époustouflantes de beauté et la houle de l'Océan provoque des vagues très recherchées par les surfeurs. Ce pays est beau tout simplement. La plupart des maisons sont blanches avec des volets rouge "sang de boeuf". Imaginez les voir dans un cadre de verdure au bord d'un océan d'un bleu profond sous un soleil resplendissant !!! Une vision du paradis, les gars.

J'ai appris l'importance de la maison dans la vie, la culture basque. Elle se place au premier rang, sans aucun doute. C'est le maillon fort de la vie d'un basque, à tel point qu'il porte le nom de la maison. Je fus surpris aussi de découvrir que la culture basque rejette toute différence entre les hommes et les femmes, en manière telle que dans la langue il n'y a pas de féminin ou de masculin !! Jusqu'à un passé proche, la société était matriarcale, c'est dire.Saviez-vous que dans ce pays, durant de nombreux siècles, on a chassé la baleine dans le Golfe de Gascogne, en tout cas jusqu'à son réchauffement par le GulfStream. Les basques étaient des chasseurs redoutables.J'ai appris aussi que la production de cidre de pommes, de chocolat et la culture de piments tiennent leur place dans l'économie régionale.Je ne vous parlerai pas de la cuisine et de sa qualité, nous sommes quand même en France là.

Honni soit qui mal y pense !

Bienvenue dans le bric-à-brac de JeanOctave, faisons ensemble un brin de promenade ou de causette. Puissiez-vous y trouver quelques perles parmi ce bazar, dirais-je plutôt ce souk virtuel. Si non, quelle importance ! En tout cas, celui qui, dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien, n'a de merci à dire à personne (Pierre Dac).

12:06 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : intro |  Facebook